Guide voyage antilles

Guide voyage Antilles

Telles des perles émergeant de la mer des Caraïbes, les Antilles françaises attendent que les voyageurs viennent profiter de leur beauté. La Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélémy rivalisent en plages paradisiaques, jungles verdoyantes, volcans brûlants et cascades miroitantes qui offrent des spectacles majestueux. Les payasages envoûtent par la diversité qu'offre une nature préservée. Les Antilles sont pleines de promesses et elles respectent chacune d'entre elles.

Tous nos voyages aux Antilles

Fiche pays
Climat

Les Antilles bénéficient d'un climat tropical qui ne connaît que deux saisons. Une saison sèche, appelée le Carême, de décembre à mai, et une saison des pluies, de juin à novembre. Pendant la première, la chaleur est toujours au rendez-vous, la température se stabilise aux environs de 25 °C, de légères brises viennent balayer les terres et de courtes averses les rafraîchir. C'est la meilleure saison pour les vacanciers. La saison des pluies est caractérisée par une succession d'averses et une chaleur rendue moins supportable à cause de l'humidité. C'est à cette période que des cyclones se forment.

Pays

Les Antilles françaises sont situées dans les Caraïbes. Si on devait rassembler toutes les îles, elles représenteraient une superficie globale de de 2 834,66 km2 pour plus de 850 800 habitants. Elles font partie intégrante de la République française et sont de fait dirigées par le président François Hollande. La langue officielle est le français, bien que le créole soit plus pratiqué. Longtemps, la canne à sucre a été la principale activité économique des îles, avant qu'elles ne s'ouvrent au tourisme.

L'artisanat

L'artisanat des Caraïbes possède quelques trésors. Les robes brodées et les chapeaux tressés en sont de bons exemples. La broderie est aussi très recherchée. Les coquillages sont utilisés pour faire des bijoux et les maquettes de bateaux d'époque, ainsi que les poupées vêtues de robes colorées, abondent sur les étals des marchés. Le cadeau obligatoire à ramener est bien évidemment la bouteille de rhum, délicieux, ainsi que d'autres gourmandises locales telles que la vanille, le café, le sucre de canne… L'une des activités phares des Antilles, et des Caraïbes en général, est le carnaval. Toute la population se retrouve dans les rues pour faire la fête et invite les voyageurs à faire de même. Les défilés et les concerts se succèdent sur des rythmes tropicaux. Mais cette gigantesque fête ne résume pas les possibilités qu'offrent les Antilles. Les amoureux de sports pourront faire de la planche à voile, des randonnées en VTT, du surf, de la plongée et même des randonnées équestres.

Informations pratiques
  • Passeport et visa

    Il est nécessaire de posséder une carte nationale d'identité pour entrer sur le territoire des Antilles françaises. Si vous pensez visiter d'autres îles de la région, il faudra également prévoir un passeport valide encore 6 mois après la sortie du territoire.

  • Formalités douanières

    Il est possible d'apporter et de rapporter 200 cigarettes et 1 L de rhum. Certains animaux et plantes sont strictement interdits d'exportation, il est donc judicieux de se renseigner avant leur acquisition. http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs .

  • Boucler sa valise

    Les températures élevées invitent à choisir des vêtements légers, mais couvrant en soirée afin de se protéger des moustiques. Penser à amener un imperméable pour lutter contre la pluie qui peut être subite. Prévoir des sandales pour marcher dans l'eau, les coraux pouvant être aussi acérés que des rasoirs. L'équipement de plongée et/ou de randonnée peut être utile lors de l'exploration des paysages antillais.

  • Santé

    Aucun vaccin n'est demandé pourentrer sur le territoire des Antilles françaises. Si un traitement est suivi, une attestation traduite en anglais est indispensable. Les infrastructures médicales n'ont rien à envier à celles de la métropole. Pour se parer contre les piqûres de moustiques, les répulsifs restent la meilleure solution. Des maux d'estomac liés aux changements d'habitudes alimentaires sont fréquents. Il est alors prudent d'emporter quelques médicaments adéquats afin d'éviter ces éventuels désagréments. Par précaution, ne jamais boire l'eau du robinet. Elle est souvent potable, mais parfois elle est mal supportée. Lors des repas, il ne faut pas hésiter à demander des bouteilles d'eau minérale.

  • Electricité

    Aux Antilles françaises, le courant est du 220 volts partout et les prises sont les mêmes qu'en métropole. Si toutefois un séjour dans d'autres îles de la région est prévu, il est prudent d'emporter un adaptateur, car les prises seront aux normes américaines ou britanniques. En général, les hôtels offrent des prises multifonctions. Les appareils modernes comme les rasoirs, les lisseurs ou les ordinateurs intègrent un transformateur.

  • Devises

    La monnaie est l'euro

  • Carte bancaire

    Les cartes bancaires sont acceptées dans les grandes villes et au-delà. Des distributeurs automatiques peuvent être trouvés facilement.

  • Dollar americain

    Le dollar américain n'est utilisé qu'à Saint-Martin.

Calendrier

Les Antilles françaises respectent toutes les fêtes de la République. Très classiquement, la Martinique et l'archipel guadeloupéen font la pause les 1ers janvier et 14 juillet, 11 novembre et 1er et 8 mai, 15 août, lundi de Pâques, Pentecôte, Ascension, etc. L'histoire locale ajoute ses commémorations, en particulier l'abolition de l'esclavage (le 27 mai), le carnaval (Mardi Gras) et toutes les fêtes patronales qui, chaque semaine, égaient un ou plusieurs villages de l'un ou l'autre des départements français. Il convient d'ajouter les journées réservées aux pêcheurs, aux musiciens, aux cuisinières…, qui d'un village à l'autre composent une suite de festivités rarement interrompues tout au long de l'année.

Lexique des expressions courantes

Ampil méci : Merci beaucoup.

Bonjou : bonjour !

Bonjou, nou konten wè zot' : bonjour, nous sommes ravis de vous voir !

Ka ou fé : comment ça va ?

Sa ka roulé : ça va bien !

Pa ni problem : pas de problème.

Ba moin an punch : sers-moi un punch.

Ba moin an ti bo : embrasse-moi !

Décolaj : le premier verre de rhum

Kimbe raid, pa moli : courage, tiens bon !

Lanmé : la mer.

La plie ka tombé : il pleut.

Vaval : le carnaval.

Z'habitant : grosse écrevisse.

Zig : copain.

Ti bo : un baiser.

Touloulou : petit crabe.

Trace : chemin de randonnée.

Yole : barque traditionnelle construite par assemblage de planches.

Z'oreilles : terme ironique employé aux Antilles pour désigner les métropolitains.

Zouk : danse antillaise.

Notre Conseil

Le décalage horaire entre la France métropolitaine et les îles antillaises est de 5 heures (ou 6 heures selon la saison). Ainsi, mieux vaut prévoir un temps d'adaptation à l'arrivée. Par ailleurs, le soleil se couche tôt, entre 18 h et 18 h 30 quelle que soit l'époque de l'année. Il est donc préférable de profiter pleinement des matinées pour visiter les Antilles et pour s'adonner aux nombreuses activités.

Top 10 des incontournables
  • Montagne Pelée, Martinique (Carte : D2)

    Il est possible d'accéder au sommet de la montagne par plusieurs sentiers balisés par l'ONF. La randonnée n'est cependant pas de tout repos : l'humidité ambiante rend le sol glissant, et les pentes escarpées ainsi que la chaleur moite ajoutent de la difficulté à la traversée de la jungle tropicale. Mais après 4 à 5 heures d'efforts parmi les bambous géants, les filalos, les gommiers et les fougères arborescentes, la récompense est à portée : une vue incomparable sur la mer des Caraïbes et l'océan Atlantique.

  • Musée du Rhum Saint-James, Sainte-Marie, Martinique (Carte : D2)

    Le Bourg. Ouvert tlj de 9 h à 17 h. Entrée libre. Sainte-Marie est une région agricole de la Martinique qui cherche à partager son patrimoine. Si elle est le berceau du bélé, cette tradition antillaise qui mélange musique, danse et conte, Sainte-Marie est aussi le territoire du rhum Saint-James. Boisson la plus connue des Caraïbes, elle y est encore produite aujourd'hui et un musée consacré à la marque est libre d'accès dans la distillerie.

  • Plages de Martinique (Carte : D2)

    Du côté de Sainte-Anne et de sa sublime pointe des Salines, la plage de sable fin est bordée par les cocotiers et la savane des Pétrifications. Le Diamant, lui, vaut le détour pour ses 3 km de plage et son improbable rocher de 176 mètres de haut, perchoir de prédilection de milliers d'oiseaux de mer. C'est pour ces côtes que les Anglais et les Français se sont battus au début du xixe siècle, avec une victoire emportée par la France grâce à une stratégie des plus originales : offrir des barils de rhum à l'ennemi avant de sonner l'attaque.

  • Marie-Galante (Carte : D2)

    Services réguliers de bateaux depuis Pointe-à-Pitre vers Saint-Louis en 2 h. Vols réguliers au départ de Pôle- Caraïbes en 30 min. Constituée majoritairement de plantations de canne à sucre, Marie-Galante propose une atmosphère pittoresque à seulement 40 km au sud de la Guadeloupe. L'île a été protégée du tourisme par ses habitants qui n'ont aucun désir de voir le béton remplacer la verdoyante nature. Des charettes tirées par des boeufs sont encore utilisées pour la culture du célèbre rhum « Père-Labat ».

  • Les Saintes (Carte : D2)

    Services réguliers par bateaux entre Pointe-à-Pitre et Terre-de-Haut en 30 min. Les Saintes sont un archipel synonyme de paradis pour les amateurs d'eau turquoise, de plages de sable fin et de soleil ardant. Ne comptant que huit petites îles, Les Saintes doivent leur nom à Christophe Colomb qui les nomma ainsi en hommage à la Toussaint, jour de leur découverte en 1493. Elles n'ont longtemps été qu'une escale pour les navigateurs, jusqu'à ce que des colonies françaises y soient établies en 1648.

  • La Soufrière, Guadeloupe (Carte : D2)

    Véritable coeur brûlant de la Guadeloupe, la Soufrière est un volcan de 1467 m de haut au pied duquel repose la ville de Saint-Claude. Menacée en 1956 par son éruption, la ville profite aujourd'hui de son sommeil tout en restant sur ses gardes. Des randonnées sont organisées chaque jour dans la jungle, les cascades, et les cendres noires. La destination finale restant bien évidemment le cratère béant de celle qui est aussi appelée la « Vieille Dame » par les locaux.

  • Jardin de Balata, Fort de France, Martinique (Carte : D2)

    Route de Balata. Ouvert tlj de 9 h à 18 h. La composition florale de l'endroit est le reflet du talent de son créateur, Jean-Philippe Thoze. Il a rassemblé des milliers d'essences tropicales et organisé le jardin autour de massifs, de forêts, de bosquets qu'il est possible de visiter en suivant les sentiers prévus. Chacune des plantes livre une note explicative et permet de se rentre compte du travail qui a été effectué ici.

  • Plages de Guadeloupe (Carte : D2)

    Saint-François bénéficie de plages de rêves et d'un paysage atypique, avec ces ruines de vieux moulin qui parsèment la région. Aujourd'hui les hôtels et boutiques de luxe fleurissent. Sainte-Anne, qui doit son nom à la reine Anne d'Autriche, est un village qui offre des plages au charme indéniable qui avaient su séduire le coeur d'une reine. Le Gosier, quant à lui, attend ses visiteurs aux portes de Pointe-à-Pitre et les ravira de ses multiples animations, autant diurnes que nocturnes.

  • Cimetière de Morne-à-l'Eau, Guadeloupe (Carte : D2)

    Petit village étonnant, Morne-à-l'Eau est beaucoup plus animé qu'il n'y parait. De par sa situation géographique au centre de la Grande-Terre, ici se croisent un grand nombre de voyageurs qui peuvent dépasser le statut d'escale du bourg et profiter de ses trésors. Le cimetière, à visiter si possible le 1er novembre où tous les habitants viennent rendre hommage à leurs disparus, vaut indéniablement le détour avec ses motifs de damier noir et blanc et ses caveaux en carrelage de faïence.

  • Basse-Terre, Guadeloupe (Carte : D2)

    Capitale administrative de la Guadeloupe, elle a été bâtie au pied de la Soufrière. Avant de s'y rendre, il est impératif de faire un détour vers Gourbeyre pour profiter des sources chaudes de Dolé. Une fois sur place, une atmosphère paisible se dégage de la Basse-Terre, même si chacun de ses habitants est préparé à un réveil éventuel de la « Vieille Dame ». Riche de son passé de terre agricole, les maisons de pierre noire invitent à la contemplation.

Points d'interêts touristique
  • Montagne Pelée, Martinique (D2)
  • Musée du Rhum Saint-James, Sainte-Marie, Martinique (D2)
  • Plages de Martinique (D2)
  • Marie-Galante (D2)
  • Les Saintes (D2)
  • La Soufrière, Guadeloupe (D2)
  • Jardin de Balata, Fort de France, Martinique (D2)
  • Plages de Guadeloupe (D2)
  • Cimetière de Morne-à-l'Eau, Guadeloupe (D2)
  • Basse-Terre, Guadeloupe (D2)
Pourquoi nous choisir